Habiter à la Krutenau : un projet d’habitation collective

Construire l’espace habité
Habiter à la Krutenau : un projet d’habitation collective – Strasbourg -France
Juin 2010 – ENSAS – Licence 2 – sous la direction de Dominik Neidlinger

Voici un projet monté en équipe de trois étudiantes. Le projet se situe à Strasbourg. En plus des logements, il s’agit de créer un équipement à l’échelle du quartier, ici, un service d’autopartage.

Au cœur de la Krutenau, quartier au Sud-Est du centre historique de Strasbourg, notre projet de logement est scindé en trois corps de bâtiments afin de mettre en valeur les angles de la parcelle.
Nous avons cherché à nous intégrer dans le quartier par la continuité du bâti dans l’îlot : toits double pente et homogénéité de la hauteur des bâtiments alentours.
Différentes typologies d’appartements sont proposées, du studio au grand appartement pour les familles, car le quartier ne propose principalement qu’un type de logement. Tous les appartements sont différents et le volume sous toiture est optimisé en duplex.
Les logements sont desservis par des coursives traitées comme un prolongement de l’espace privé, une appropriation de l’espace collectif car les habitants peuvent s’y installer. Les dalles apparentes en façade créent une continuité entre les corps de bâtiments. L’entrée au logement se fait progressivement, d’abord par l’entrée dans l’espace collectif de la cour, puis sur les coursives. Au rez-de-chaussée, la cour est aménagée en jardin collectif où les habitants peuvent avoir une petite parcelle de potager, des jeux d’enfants sont installés ainsi que des bancs, tables…

Un service d’autopartage et un café occupent les angles de la parcelle. Ils sont traités comme deux signaux dans le paysage urbain. La tour en verre renferme un nouveau service de mobilité. Nous offrons aux habitants du quartier la possibilité d’utiliser ponctuellement une voiture. Cet équipement complète le réseau de transports en commun.
L’autre angle est marqué par une façade rideau qui met en scène le café au niveau inférieur.
La façade rideau, en verre sérigraphié, forme une double peau qui protège du bruit de la rue, offre une certaine intimité et lie les bâtiments en façade.